Pourquoi valoriser les déchets industriels banals ?

valoriser déchets industriels banals

Dans la vie de tous les jours, on peut distinguer différents types de déchets. Les ordures ménagères sont les plus courantes, mais il existe d’autres déchets plus dangereux. Par exemple, les déchets inertes, les déchets industriels non dangereux ou DIND, les déchets dangereux, etc. Il existe également des déchets industriels banals ou DIB.

Qu’est-ce qu’en entend par déchets industriels banals ?

Les déchets industriels banals sont classés sans être dangereux ni inertes. Ce ne sont pas non plus les déchets ménagers ultimes. Généralement recyclable, ce type de déchets peut fermenter, rouiller, et surtout se décomposer. Ainsi, les déchets entrant dans cette catégorie sont d’abord des produits tels que les emballages en papier, les caisses ou canettes, les vieux papiers, les consommables usagés et les invendus tels que le verre, les plastiques et les textiles. Bien entendu, les déchets de production, c’est-à-dire le découpage, le nettoyage et les déchets y sont également classés. Veuillez noter que toutes les entreprises, quels que soient leur taille et leur secteur d’activité, sont liées aux déchets industriels généraux.

Le recyclage des DIB ou DND en mélange

Les DIB (déchets industriels banals) sont désormais appelés « DND mixtes » (déchets non dangereux mixtes) qui sont des déchets industriels non ménagers générés hors du domicile ou par des activités professionnelles (industriels, artisans, commerces, etc.). Ils sont inoffensifs et non — inerte. Leur composition varie d’un métier à l’autre, mais comprend principalement du carton, du plastique, du bois, des textiles et des résidus métalliques. En termes de services environnementaux, les entreprises du réseau PRAXY sont à la pointe du recyclage et de la valorisation de ces déchets industriels, afin que leurs clients puissent obtenir des taux de valorisation et des taux de recyclage plus élevés.

Comment traiter les déchets industriels banals ?

Les lois et règlementations en vigueur sur le sol français imposent d’interdire le stockage et l’incinération de ces déchets. Si vous souhaitez étudier attentivement le texte juridique, vous ne devez pas brûler le décret sur les déchets d’emballages industriels généraux. Idem que ci-dessus, car le règlement sanitaire départemental sanctionne toute personne utilisant des incinérateurs personnels pour détruire les ordures ménagères. Pour sa part, les articles 541-25 de la loi sur l’environnement exigent que toutes les méthodes d’élimination des déchets ordinaires soient respectueuses de l’environnement. Non seulement l’élimination et l’incinération sont interdites, il en va de même pour l’élimination. Ainsi, seules les installations autorisées peuvent recevoir ces déchets industriels banals ou DIB.

Comment sont gérés les déchets industriels banals ?

La gestion des déchets industriels banals commence toujours par un diagnostic visant à dénombrer les déchets. Ici, le but est encore relativement simple, à savoir déterminer la nature et la quantité des déchets. Une fois le diagnostic réussi, l’étape suivante est la gestion proprement dite. Pour cette raison, il existe plusieurs méthodes d’évaluation. Par exemple, les ordures classées par une entreprise professionnelle seront dirigées vers les filières de recyclage, tandis que les ordures recyclables et non recyclables seront séparées. Ils peuvent être également récoltés par une location benne 77.

Quelles solutions pour la gestion des déchets industriels banals de son entreprise ?

La loi interdisant l’incinération et le stockage de ces déchets, les entreprises doivent envisager une méthode durable et efficace de gestion de leurs déchets. De plus, certains fournisseurs proposent des services sur mesure. La mission de ce dernier est de vous fournir les bons outils pour conditionner vos déchets industriels banals, une solution d’élimination dans ces centres dédiés ou même des produits absorbants pour les produits chimiques.