Le numérique est-il un tournant pour devenir zéro déchet ?

Numérique et zéro déchet

Lorsque les gens s’intéressent un peu à l’écologie et à la manière de rendre son mode de vie plus respectueux de l’environnement. Ils optent très vite au principe des 5R comme la réduction, la réutilisation et le recyclage pour recourir au numérique zéro déchet.

Premier principe : la réduction

L’un des principaux facteurs d’obsolescence du matériel provient de la couche logicielle. Le poids des pages web a été multiplié par trois en 10 ans, et vous devez télécharger de plus en plus d’applications sur nos smartphones. Comme exemple : la version web de Slack ne fonctionne pas sur les appareils mobiles, et les banques demandent désormais à leurs applications de vérifier la transaction. Afin de prolonger la durée de vie des PC et des smartphones, la puissance requise par les applications doit être réduite. Sachant que 80% des fonctions demandées par les utilisateurs n’ont jamais été utilisées, il y a de la place pour la réduction de graisse. La conception écologique des services numériques zéro déchet permet de répondre aux besoins métiers dès le début du projet et d’adopter une vision globale et systématique.

Deuxième principe : la réutilisation

Pour les objets réutilisables, il doit être solide, fait de matériaux durables et bien entretenu. Donc une machine à laver de 12 ans n’est plus adaptée aux besoins, mais elle fonctionne toujours. La machine n’a pas été envoyée au recyclage, mais a été utilisée par d’autres. Contrairement au touchpad qui est donné comme cadeau de fournitures de bureau et qui était obsolète avant, et ne pouvait même pas être utilisé par un enfant pour regarder des vidéos. Réutiliser, c’est aussi trouver de nouvelles utilisations créatives pour nos objets. Par exemple, tous les employés de votre entreprise ont-ils besoin de PC flambant neufs et ultra-puissants ? Alors la question se pose : ne peut-on pas imaginer un réseau qui réutilise les ordinateurs et les smartphones au sein d’une entreprise ? Ainsi, le numérique zéro déchet pourrait être mis en place. Sinon, vous pouvez toujours recourir à un service de location bonne pour gérer vos déchets.

Troisième principe : le recyclage

Il ne fait aucun doute que la poubelle jaune est toujours une poubelle et l’élimination de ses déchets nécessite beaucoup d’énergie. Par conséquent, il est important de réduire et de réutiliser d’abord avant de recycler. L’identification du spam fait prendre conscience des actions prioritaires. En Chine, il s’agit principalement de sachets plastiques de cartons et de boites à gâteaux industriels. La solution pour cela, c’est évidement 3 œufs, 110 grammes de sucre, 50 grammes de farine, levure, 150 grammes de beurre salé, 150 grammes de chocolat et mettre le tout au four et enfournez pendant 27 minutes. Les ordures jaunes ont beaucoup diminué, mais il y en a encore. Comme l’expliquait Florence Rodhain dans Digital Ecology, s’agissant de e-déchets, la société invisible n’a rien d’intangible. 70% de nos déchets électroniques sont vendus par la mafia dans le monde entier à des fins lucratives. Il est donc nécessaire de privilégier la réutilisation dans des filières sures avant le recyclage.